Accueil en Provence Paysanne
Chambres et tables d'Hôtes, Gîtes, Gîtes d'Etape et de Séjour, Produits à la ferme,
Fermes Auberges, Fermes de Découverte, Animations autour des Thèmes Agricoles

Caroline et Vincent CORNILLE - Mas des Vertes Rives
Colette et Alain BLANC
Michèle LANGUEREAU - Le Haut Serre
Thierry MULERO
Isabelle de MAINTENANT - La Nesquiere
Eric et Lolie MEYSEN - Le Jullias
Paula MARTY - Ferme de Gerbaud
Primevère IMBERT DELGADO - Les Oupioles
Christian SAUVAYRE - Le Puy du Maupas
Yvette et Pierre HILAIRE - Le Vieux Chêne
Bernard CAPPEAU - La Reboule
Huguette et Philippe COMBES - Domaine Tenon
Sylvette et Jean-Paul MOURIES
Josette et Robert MORARD - La Grange de Papé
Renée BONNEFOI - Les Gravières
Cathy et Frédéric TERRIS - Lou Meou
Marie-Hélène BASSO
Les Fromages de Marie-Noëlle BROSSIER

Virades et Barulades en Provence

L’ABBAYE DE SENANQUE

L’ABBAYE DE SENANQUE est située à 24 km d’Apt, à 39 km  d’Avignon tout prés de Gordes et de Venasque. En arrivant, le coup d’œil sur l’église abbatiale, précédée d’une plantation de lavande, est très beau.
Au creux du petit canyon de la Sénancole qui s’ouvre dans le plateau de Vaucluse apparaissent dans un site sauvage, les bâtiments de l’ancienne abbaye de Sénanque.

L’Abbaye Notre Dame  de Sénanque, fondée en 1148, est l’un des plus purs témoins de l’architecture cistercienne avec ces deux autres sœurs, Abbaye de Silvacane (13) et celle du Thoronet (83).

Le dortoir des moines pouvait accueillir une trentaine de moines, dormant au sol sur des paillasses, tout habillés. A son extrémité Est, dans le prolongement du transept, se trouvent des escaliers pour descendre à l’église. Tout est organisé en vue de la prière.

L’église abbatiale : c’est une grande abside éclairée par trois ouvertures qui convergent vers l’autel avec deux chapelles de style roman de chaque côté. Au-dessus de la croisée du transept, une coupole : on passe du plan carré à l’octogone. Il faut se rendre dans la nef et s’asseoir au fond pour apprécier l’église dans son ensemble. Elle est typiquement cistercienne par son dépouillement extrême. L’église est construite en forme de croix. Le clocher est roman, les toîtures sont en pierres sèches assemblées sans charpente (lauzes).
 
Le cloître est  situé au centre de l’abbaye. Lieu de passage, il relie les différentes parties du monastère, mais c’est avant tout un lieu de méditation, de lecture. Le cloître est bordé de quatre galeries qui s’ouvrent sur un jardin de douze arcades en plein cintre. Les chapiteaux des colonnes, tous différents, sont simplement ornés de motifs végétaux. Ici aussi, l’austérité se fait  sentir.
 
Le chauffoir est une salle où les moines venaient travailler. Cette pièce voûtée s’appuie sur quatre voûtes d’arrêtes retombant au centre  sur une robuste colonne. Une très belle cheminée conique, permet de brûler les troncs placés à la verticale. C’est la seule pièce chauffée du monastère.

La salle capitulaire ou salle du chapitre, est la salle où se réunit la communauté monastique.  Les moines s’assoient sur les gradins, autour du  Père Abbé, pour l’écoute d’un chapitre.  Le Père est face à la tarasque, figure  du démon, sculptée dans le cloître. Ce qui caractérise cette salle, c’est la finesse de son accoutisque.
C’est la seule pièce où il est permis de parler.